Robyn Orlin_And so you see...

©Jérôme Séron

Robyn Orlin_And so you see...

©Jérôme Séron

Robyn Orlin_And so you see...

©Jérôme Séron

Robyn Orlin_And so you see...

©Jérôme Séron

Robyn Orlin_And so you see...

©Jérôme Séron

Robyn Orlin_And so you see...

©Jérôme Séron

Robyn Orlin_And so you see...

©Jérôme Séron

Robyn Orlin_And so you see...

©Jérôme Séron

Robyn Orlin_And so you see...

©Jérôme Séron

Robyn Orlin_And so you see...

©Jérôme Séron

Robyn Orlin_And so you see...

©Jérôme Séron

Robyn Orlin_And so you see...

©Jérôme Séron

Robyn Orlin_And so you see...

©Jérôme Séron

Robyn Orlin_And so you see...

©Jérôme Séron

Robyn Orlin_And so you see...

©Jérôme Séron

Robyn Orlin_And so you see...

©Jérôme Séron
06 > 07.04
VE 06 AVR - 19:00
SA 07 AVR - 17:00
Durée: 60'

And so you see... our honourable blue sky and ever enduring sun... can only be consumed slice by slice... 

ROBYN ORLIN

Solo
Présenté avec le TNS
Robyn Orlin et Albert Ibokwe Khoza sont des artistes sud-africains. Sur les chemins de l’altérité, chorégraphe et interprète explorent avec un regard caustique les fantômes qui hantent leur pays. Leur conviction commune, que le théâtre, la danse, et l’art en général, peuvent combattre les idées reçues et contribuer au changement des mentalités.
D’un côté Robyn Orlin, chorégraphe sud-africaine installée à Berlin dont les spectacles interrogent les identités : de race, de classe, de sexe.
 De l’autre, Albert Ibokwe Khoza, jeune interprète hors norme natif de Soweto. Acteur, danseur, songoma – du nom du guérisseur traditionnel capable d’invoquer les ancêtres par la danse, les chants et la musique – il est aussi chrétien et homosexuel. Comme souvent, pour cette création, la chorégraphe est partie de la personnalité de l’interprète et de quelques phrases écrites de sa main en guise de scénario : « Un corps ludique, ironique, tiraillé entre péché, transformation, déclin et éclat, s’embarque dans “les sept péchés capitaux” pour un voyage à travers un “requiem pour l’humanité”. Le tiers monde occupe la scène et le premier monde paie pour participer au spectacle...Oui. Imaginez un “requiem pour l’humanité”, créé pour un interprète appartenant à la prochaine génération de Sud-Africains... pleine d’idées positives et de curiosité... tentant de vivre malgré les destructions que, sans discontinuer, nous fabriquons et accumulons pour les générations futures... se demandant s’il est possible, en tant que Sud-Africains, de coloniser Mozart tout en se servant du quotidien comme moyen d’expression. » 
Danseur : Albert Silindokuhle Ibokwe Khoza
Costumes : Marianne Fassler
Lumière : Laïs Foulc
Régie Générale et vidéo : Thabo Pule
Administration et production : Damien Valette
Assistance et coordination : Joséphine Pannier Léonard
Production : City Theater & Dance Group - Damien Valette Prod  / Coproduction : City Theater & Dance Group - Festival Montpellier Danse 2016 - Festival d’Automne à Paris - Kinneksbond, Centre Culturel Mamer, Luxembourg - Centre Dramatique National de Haute-Normandie - La Ferme du Buisson, scène Nationale de Marne-la-Vallée / Avec le soutien d’Arcadi Ile-de-France
06 > 07.04
VE 06 AVR - 19:00
SA 07 AVR - 17:00
Durée: 60'
06 > 07.04
VE 06 AVR - 19:00
SA 07 AVR - 17:00
Durée: 60'