Dorothée Munyaneza_Unwanted

©Christophe Raynaud de Lage

Dorothée Munyaneza_Unwanted

©Richard Schroeder

Dorothée Munyaneza_Unwanted

©Christophe Raynaud de Lage

Dorothée Munyaneza_Unwanted

©Christophe Raynaud de Lage

Dorothée Munyaneza_Unwanted

©Christophe Raynaud de Lage

Dorothée Munyaneza_Unwanted

©Christophe Raynaud de Lage

Dorothée Munyaneza_Unwanted

©Christophe Raynaud de Lage

Dorothée Munyaneza_Unwanted

©Christophe Raynaud de Lage

Dorothée Munyaneza_Unwanted

©Christophe Raynaud de Lage

Dorothée Munyaneza_Unwanted

©Christophe Raynaud de Lage
10 > 11.04

21:00

Durée: 60'

Unwanted

DOROTHÉE MUNYANEZA
CIE KADIDI

France / trio
Coproduction POLE-SUD
Déconseillé au moins de 16 ans
De femme en femme, se transmet un terrible héritage gardé secret la plupart du temps. Le viol et ses enfants. Chanteuse, auteur et chorégraphe, Dorothée Munyaneza a souhaité connaître leurs histoires. Unwanted, créé en trio avec la chorégraphe, le compositeur Alain Mahé et la remarquable chanteuse-musicienne afro-américaine Holland Andrews, rend un fabuleux hommage à leurs forces de vie. 
Après un intense parcours d’interprète, Dorothée Munyaneza a créé Samedi Détente, une pièce poétique toute en retenue, alliant gestes et voix pour témoigner, à partir de sa propre histoire, du génocide des Tutsis au Rwanda. Unwanted poursuit le chemin de l’indicible en évoquant les violences faites au corps des femmes. « Je veux parler d’elles, qui ont vécu le viol comme arme de destruction massive, je veux parler d’eux, enfants de bourreaux et de victimes. Je les ai rencontrés. J’ai été touchée par la beauté de leurs gestes et leur générosité. » Du silence aux récits recueillis, Dorothée Munyaneza, toujours hantée par la violence ne dérive pas de cet espace où l’humanité bascule dans le cauchemar de l’inconcevable. Après avoir confronté sa propre mémoire à celle de son pays, la voici face à de nouvelles questions sur le fil ténu qui relie la nécessité de son engagement à sa démarche artistique : comment chorégraphier la grandeur des êtres qui se relèvent après le massacre ? « Cette dignité que l’on retrouve d’ailleurs dans toute l’œuvre de Bruce Clarke », le plasticien associé à la création de cette pièce avec le compositeur et improvisateur Alain Mahé. Accompagnée de ces complices de création, Dorothée Munyaneza livre au public une ode vibrante à la féminité et la dignité. 
Conception et chorégraphie : Dorothée Munyaneza
Avec : Holland Andrews, Alain Mahé , Dorothée Munyaneza
Regard extérieur : Faustin Linyekula
Scénographie : Vincent Gadras
Artiste plasticien : Bruce Clarke
Création lumière : Christian Dubet
Musique : Holland Andrews, Alain Mahé, Dorothée Munyaneza
Costumes : Stéphanie Coudert
Régie générale : Marion Piry
Direction de production, administration, diffusion : Emmanuel Magis/Anahi -
Production Cie Kadidi, Anahi, www.anahi-spectaclevivant.fr / Coproduction Festival d’Avignon - Théâtre de Nîmes, scène conventionnée pour la danse contemporaine - Le Liberté, Scène Nationale de Toulon - Pôle Arts de la scène, Friche la Belle de Mai - La Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon, Centre national des écritures du spectacle - Musée de la Danse, Rennes - Théâtre Garonne, scène européenne, Toulouse - MCB Maison de la Culture de Bourges Scène nationale - Bois de l’Aune, Aix en Provence - BIT Teatergarasjen, Bergen - POLE-SUD, CDCN Strasbourg - L'échangeur CDCN Hauts de France - Escales danse en Val d'Oise - Théâtre de St Quentin-en-Yvelines, Scène nationale - Théâtre du fil de l'eau, ville de Pantin - Théâtre Forum Meyrin, Genève - Tanz im August/HAU Hebbel am Ufer, Berlin - Festival d’Automne à Paris. / Avec le soutien de la DRAC PACA, Ministère de la Culture et de la Communication - de la Région PACA - d’Arcadi Ile-de-France - du Fonds de dotation du Quartz, Brest - du Creative Exchange Lab du Portland Institute for Contemporary Art - de l'Africa Contemporary Arts Consortium/USA - du Baryshnikov Arts Center, New York, NY - du CICR, Comité International de la Croix-Rouge - de l’ADAMI - Fonds SACD musique de scène et Fonds SACD Théâtre - Fonds Transfabrik, fonds franco-allemand pour le spectacle vivant / Avec l'aide de Montevideo, Marseille / La compagnie Kadidi bénéficie du soutien de l'Institut français pour ses tournées à l'étranger. 
10 > 11.04

21:00

Durée: 60'

événements associés