Serge Aimé Coulibaly_Kalakuta Republik

©Doune_Photo

Serge Aimé Coulibaly_Kalakuta Republik

©Doune_Photo

Serge Aimé Coulibaly_Kalakuta Republik

©Doune_Photo

Serge Aimé Coulibaly_Kalakuta Republik

©Doune_Photo

Serge Aimé Coulibaly_Kalakuta Republik

©Doune_Photo

Serge Aimé Coulibaly_Kalakuta Republik

©Doune_Photo

Serge Aimé Coulibaly_Kalakuta Republik

©Doune_Photo
17 > 18.04

21:00

Durée: 85'

Kalakuta Republik

SERGE AIMÉ COULIBALY
FASO DANSE THÉÂTRE

Belgique / Burkina Faso - 7 interprètes
Tradition et styles déhanchés des boîtes de nuit, gestes dont on ignore l’origine, le langage de Serge Aimé Coulibaly fait flèche de tout bois. Métaphore rageuse d’une urgence de vivre, sa danse a le sens du politique rivé au corps, à l’image de sa pièce Kalakuta Republik, puissamment inspirée par une figure musicale et contestataire, Fela Kuti, l’inventeur nigérian de l’afrobeat.
Sur scène, six danseurs, puis sept. Un chiffre clé pour l’artiste burkinabé qui le fait éclater en de multiples variations de mouvements. Un vivant témoignage de ce que signifie le spectacle Kalakuta Republik. Serge Aimé Coulibaly en est le chorégraphe et le narrateur. La recherche palpitante de l’engagement artistique est l’un des points d’ancrage de sa démarche. Dans ce spectacle, la scène évoque tout autant le monde politique et social d’aujourd’hui que le Shrine, ce lieu mythique, à la fois temple et boîte de nuit où Fela Kuti chantait l’espoir et la révolte après avoir prié avec les spectateurs. Kalakuta Republic était le nom de cet espace utopique situé dans la banlieue de Lagos et considéré par le célèbre musicien et compositeur comme une république indépendante. Ainsi rôde au plateau, l’esprit de Fela Kuti, porte-voix de la contre-culture en Afrique de l’Ouest et source d’inspiration pour beaucoup de jeunes africains. A travers le corps, le mouvement et la danse, Serge Aimé Coulibaly crée un spectacle intense dont l’énergie communicative évoque toute une génération d’artistes mobilisée autour d’une Afrique sans clichés. 
Concept & chorégraphie : Serge Aimé Coulibaly
Création & interprétation : Adonis Nebié, Marion Alzieu, Sayouba Sigué, Serge Aimé Coulibaly, Ahmed Soura, Ida Faho, Antonia Naouele
Création musique : Yvan Talbot
Création vidéo : Eve Martin
Dramaturgie : Sara Vanderieck
Assistant à la chorégraphie :Sayouba Sigué
Scénographie et costumes : Catherine Cosme
Création lumière :Hermann Coulibaly
Responsable technique : Sam Serruys
Production : Faso Danse Théâtre & Halles de Schaerbeek / Production déléguée : Halles de Schaerbeek / Info diffusion : Frans Brood Productions, Gie Baguet & Tine Scharlaken / Première Mondiale les 15, 16 et 17 février 2017 aux Halles de Schaerbeek (BE)
17 > 18.04

21:00

Durée: 85'